webleads-tracker

Les actualités d'Innov-Hub

« Food Val de Loire a été un pilier fondateur du lancement de BAM&Co »

« Food Val de Loire a été un pilier fondateur du lancement de BAM&Co »

Concilier plaisir et bien manger. C’est le pari de BAM&Co qui propose, depuis mai 2019, des produits sains, gourmands et naturels pour le petit-déjeuner, le goûter et l’apéritif. En pleine croissance, l’entreprise a bénéficié de l’accompagnement du pôle agroalimentaire Food Val de Loire pour affiner et poser les bases de son projet. Une collaboration qui se poursuit encore aujourd’hui et sur lequel reviennent Katia Paré, CEO et fondatrice de BAM&Co, et Pierre Berneau Merlet, développeur de projet au sein de l’incubateur Food Val de Loire.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la relation qui unit BAM&Co et Food Val de Loire ?

Pierre Berneau Merlet : Au sein de Food Val de Loire, nous accueillons de nombreux projets. Certains peuvent donner lieu à un accompagnement global structurant, dans la durée, comme c’est le cas avec BAM&Co, mais nous intervenons également sur des dizaines de projets pour lesquels nous avons une action très ciblée sur un ou deux sujets spécifiques. Dans le cas de BAM&Co, nous avons travaillé de façon extrêmement intensive pendant un an, car Katia s’était fixé un planning très ambitieux pour son lancement et avait réfléchi sur une véritable gamme de produits contrairement à beaucoup de jeunes pousses qui envisagent un premier développement autour d’un seul produit. L’objectif de Katia, ce n’était pas d’être une marque de l’univers du petit-déjeuner ou une marque de l’univers du goûter ou une marque de l’univers de l’apéritif, c’était d’être tout ça à la fois. Tout au long de cette collaboration, nous avons aidé Katia à structurer sa gamme et à trouver quand c’était nécessaire, pour chaque produit, le bon sous-traitant ou le bon partenaire. Aujourd’hui, une fois ses bases posées, nos échanges concernent principalement le développement commercial de BAM&Co même si nous sommes toujours prêts à aider Katia dans le cadre d’une nouvelle diversification.

Katia Paré : À l’issue de mes études, j’avais une vision assez claire de mon projet, mais de nombreux sujets pratiques m’échappaient complètement comme, par exemple, la fabrication alimentaire qui est un sujet à part entière. J’avais également des manques en ce qui concerne le calibrage de mon projet. Sans associé à mes côtés, j’avais vraiment besoin de quelqu’un avec qui échanger, quelqu’un de critique, mais bienveillant qui soit à même de m’accompagner dans la construction de celui-ci. J’ai trouvé tout ça au sein de Food Val de Loire. Un exemple simple ? Dès les premiers échanges, j’avais transmis à Pierre une liste de mes recettes et de mes dépenses. Il a immédiatement pointé le fait que j'avais oublié de comptabiliser l’eau et l’électricité (rires).

PBM : C’est grâce à une société que nous avions accompagnée il y a plusieurs années que la mise en relation avec Katia a été effectuée. Basée à Paris, elle est rapidement revenue vers nous pour poursuivre les échanges qui avaient été initiés lors de ce premier rendez-vous et c’est ainsi que notre relation a commencé.