webleads-tracker

Les actualités d'Innov-Hub

"En Centre-Val de Loire, on est bien plus qu’un numéro de dossier ! "

"En Centre-Val de Loire, on est bien plus qu’un numéro de dossier ! "

Fondateur d’Amaltup qui propose, depuis 2018, des produits à base de lait de chèvre, Sébastien Duboc partage son expérience et revient sur le rôle de la région Centre-Val de Loire dans son développement. Un échange novateur et enrichissant presque aussi savoureux que ses produits !

Pouvez-vous nous présenter Amaltup ?

Amaltup, c’est avant tout le fruit d’une passion pour la filière caprine. Née lors de mes études au sein d’UniLasalle Beauvais, elle n’a eu de cesse de grandir tout au long de mon parcours professionnel et notamment lors de mon aventure de deux ans en tant qu’éleveur fromager. Des expériences qui n’ont fait que renforcer mes convictions sur le potentiel d’innovation de la filière. De la saisonnalité de la production en passant par l’incroyable gaspillage du « petit lait » perçu jusqu’alors comme un déchet, il ne revenait qu’à nous d’exploiter les particularités de la filière. Aujourd’hui, sous les marques So Chèvre et Avril&May, nous développons une vingtaine de références qui vont des tartinables apéro à la confiture de lait en passant par la barre énergétique.

Pourquoi avoir choisi le Centre-Val de Loire pour lancer et développer votre activité ?

La mission première d’Amaltup est de valoriser les excédents saisonniers de la production laitière et les coproduits de la filière caprine biologique en produits innovants, naturel et savoureux. Dès lors, quoi de plus naturel pour nous que de rejoindre le Centre-Val de Loire et de nous implanter au cœur du bassin caprin et de la première zone AOP fromage de chèvre de France et de privilégier dès lors un approvisionnement local. Rejoindre la région Centre-Val de Loire m’a a également permis d’intégrer l’incubateur Food Val de Loire qui m’a été une aide précieuse au moment de peaufiner et lancer mon projet.



(De droite à gauche) Sébastien Duboc, fondateur & CEO d'Amaltup et Fabrice Bianchi, son associé. 

Pouvez-vous nous en dire plus ?

Dès les prémisses du projet, l’équipe Food Val de Loire s’est investie à mes côtés et a favorisé la mise en relation avec d’autres entrepreneurs. Organisés à intervalle régulier, ces rendez-vous m’ont permis de lutter contre la solitude du porteur de projets mais également de nouer des contacts avec des industriels, partenaires et potentiels sous-traitants déjà implantés sur le territoire et de peaufiner mes recettes. Les réseaux Entreprendre Val de Loire, initiative Touraine, la région avec les chambres consulaires ont également été des soutiens de poids pour financer et me permettre de lancer mon activité. Enfin, je ne serais pas complet si je n’évoquais pas le dispositif Cap Création Centre-Val de Loire qui permet d’accompagner les entreprises en création et/ou de renforcer la capacité financière des entreprises innovantes en création.

Et si on parlait innovation ?

Il y aurait beaucoup à dire mais si je ne devais retenir qu’une chose, c’est que notre présence au sein de Food Val de Loire nous a permis d’entrer en contact avec la société N’Bread process également hébergé au sein de l’incubateur. Avec plus de 1 000 recettes et plus d’une quarantaine de brevets à son actif, la startup nous a permis d’avoir accès à ses savoir-faire pour mettre au point nos produits.

Quels sont vos projets à venir ?

Aujourd’hui, nous sommes présents dans un peu plus de 800 points de vente : commerces de proximité, épicerie fine, boutiques et magasins bio…. Nous avons la volonté de poursuivre notre développement au sein de ces circuits de distribution avec même des projets à l’export mais également la volonté d’enrichir notre gamme… sans nous éparpiller ! Avec la crise, certains de nos produits « apéritif » se sont évidemment moins vendus mais ce phénomène a été partiellement compensé par la croissance de nos colis de fin d’année qui ont connu une forte progression l’hiver dernier. Concrètement, si la crise a ralenti notre croissance, elle nous a également permis de renforcer nos acquis.